loader

Les plus belles villas de La Baule

22 oct. 2017 Vacances à La Baule

C’est seulement au début du XXe siècle, alors que ses voisines Le Croisic et Le Pouliguen attiraient déjà des fidèles du tourisme balnéaire, que les charmes de la baie de La Baule ont commencé à intéresser les promoteurs. A cette époque, La Baule n’était encore qu’un lieu-dit (La Bôle), non loin du petit village d’Escoublac, où le train depuis Paris ne consentit à s’arrêter qu’en 1879 (il fallait compter 12 heures de voyage). Grâce au flair du propriétaire de la Compagnie des chemins de fer de Saint-Nazaire au Croisic, naît un premier quartier de villas huppées. D’autres suivent rapidement : La Baule surgit au milieu des dunes et des pinèdes.

Les plus grandes fortunes de Paris et de Nantes s’y pressent pour construire leurs résidences secondaires. Propriétaires et architectes y ont carte blanche. Ici, tout est « néo » : néo-basque, néo-breton, néo-normand, néo-provençal, néogothique… La Baule emprunte et revisite les codes architecturaux des régions et des autres stations balnéaires, avec un seul credo : l’ouverture sur la nature. Terrasses, pergolas, vérandas, loggias ornent ces bâtiments à la folie douce. Certaines de ces villas ont malheureusement disparu aujourd’hui, notamment sur le front de mer, où elles ont cédé la place à des résidences. Mais vous pouvez encore en admirer un grand nombre, en vous promenant au hasard des rues. Nous vous recommandons ici les plus insignes.

Merveille du style néogothique, la villa Ker Vary (1896) se situe au croisement de l’esplanade François-André et de l’avenue Bouchardat. Elle est signée de l’architecte nantais Georges Lafont, spécialiste des petits forts de bord de mer, avec leurs tourelles d’angle et leurs murs en moellons de granit. La villa Saint-Corentin, avenue des Hirondelles (quartier Benoît) revisite le style breton, avec sa toiture en ardoise et ses éléments en granit. Elle est signée par Paul-Henri Datessen. Dans le quartier de La Baule-Les Pins, la villa La Maritaye joue avec les codes provençaux, avec ses murs rose saumon et sa terrasse en terre cuite. Pour plus d’informations sur les villas à admirer dans la région, vous pouvez vous renseigner auprès de l’office de tourisme de La Baule, qui organise des promenades et des visites commentées.